Aller au contenu
Marais

Avis sur les pistes cyclables mouillées

Recommended Posts

Bonjour,

Je fais de vélo à Paris depuis au moins 30 ans, j'ai même emmené mes enfants à la creche et l'école qui ont maintenant 28 et 30 ans pour en donner une idée combien de temps je roule à Paris.

Après le scooter électrique (Cityscoot et Coup) que je fais toujours j'ai craqué pour le ETWOW S2. Très content.

Mais par rapport de toutes ces autres engins j'ai bien sur remarqué que la trottinette par rapport de vélo ou bien le scooter à une tendance de plus glissé quand il pleut ou après.

Sur les pavés j'ai eu la trottinnette qui partait en vrille donc parti complétémént en glissant à gauche. 

Aujourd'hui lors de faire un virage même sur la piste cyclable exprès sur la rue de Rivoli.

Bien sur je suis équipé en casque, gants et je ralentis systématiquement à chaque carrefour, feuilles mortes, et évite de flaques d'eau et surtout des pavés mouillées.

 

Etant un débutant en trott je voulais avoir encore des conseils. 

Par exemple si je suis à 20 ou bien 30 sur une route goudronnée en ligne droite sous la pluie est-ce qu'il y a toujours la risque de glissé (ceci dit hors passages piétons et autre bandeaux glissants).

Est-ce que les lois physiques font de la sorte qu'on peut pas partir en vrille à cette vitesse?

 

Voilà je vous en remercie d'avance pour tout conseil.

Modifié par Marais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Pour ma part, quand il pleut, je ralenti toujours si je tourne à un carrefour (ou lors d'un virage serré sur piste cyclable).

A "haute vitesse", je n'ai jamais subit le moindre glissage en roulant droit ni en suivant un virage léger.

 

Même chose sur les feuilles mouillées, les bandes blanches et les plaques métalliques : je n'ai jamais glissé en roulant ou en tournant légèrement, en revanche il faut éviter de freiner dessus !

 

Bon à savoir : plus la gomme est usée, moins la roue glisse !

 

PS : 3200 km au compteur à ce jour.

Modifié par Tornado92700

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi, je fais des micro-glissements régulièrement (et 3 belles pelles).

 

Voici mes conseils :

- attention au changement de revêtement, les pistes cyclables changent du goudron aux grandes dalles pavés régulièrement par chez moi. Les dalles sont TRES glissantes ! Je ne freine jamais dessus, ni aucune accélération brutale, ni aucun changement de direction une fois que j'arrive sur ces dalles. (1 pelle pour moi)

- attention aux plaques métalliques. certaines sont très glissantes (plaques 'ptt' par exemple). meme précautions que ci dessus, et si possible les éviter... (encore 1 pelle pour moi)

- attention aux petits dénivelés qui démarquent la piste cyclable (genre micro-trottoir). Quand on essaye de sortir de la piste cyclable (pour aller sur le trottoir par exemple), les prendre à un angle très important, jamais en les longeant... la roue glisse le long de ce petit trottoir ... surtout quand c'est humide (1 autre pelle encore)

- attention aux feuilles mortes lorsqu'elles forment une couche et qu'elles sont humides (jamais eu de soucis avec seulement qq feuilles). Rouler doucement sur les amas, en ligne droite et ne jamais tourner.

- attention au freinage d'urgence avec le pied. Il freine beaucoup moins quand la roue est humide. donc, prévoir une distance de secu plus importante lors qu'on suit quelqu'un ou qu'on arrive proche d'un carrefour.

 

voila voila ... avec toutes ces précautions, plus une gamelle depuis 1 an et ~1500kms (j'en suis a 3000kms environ).

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà d'excellents conseils qui s'appliquent également aux cyclistes. Toujours penser que vous avez de toutes petites roues et que la surface en contact avec le sol est extrèmement réduite. Il m'est également arrivé de glisser sur ces grandes plaques de tôle, heureusement les deux roues à la fois. Egalement, si on sent la trott  glisser et partir, ne pas chercher à la retenir mais tout lâcher, plus facile à dire qu'à faire, mais ca evite la chute enchevêtré dans la trott. 

Se souvenir que même un caillou sur une piste cyclable en parfait état peut suffire à vous déséquilibrer.

 

D'ailleurs, autant que possible, éviter de faire de la trott quand il pleut beaucoup me semble préférable aussi bien pour la santé du matériel que pour le votre !

Modifié par spider94

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ajoute également de faire attention aux bords de routes penchés : plus on s'approche de certains caniveaux, plus ça penche et donc risque de glisser.

 

En gros, il faut essayer de garder la roue le plus possible perpendiculairement à la route !

 

Et pour ma part, lorsque les températures sont proches de 0 et que le verglas commence à pointer le bout de son nez, je laisse la trottinette au chaud et reprends goût aux transports en commun (enfin j'essaie)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×